La prochaine Assemblée Générale de l’Agmar

Chers (chères) membres de notre association, à vos agendas!

La prochaine AG est fixée au 24 avril 2018. Elle aura lieu à Nyon, à l’Hôtel des Alpes.

Les AG sont l’occasion de vous exprimer et de débattre. Sans la présence d’un maximum de membres de notre association, les AG ne sont que formalités mornes…

Le comité a besoin de stimulations pour poursuivre sa tâche et orienter ses missions.

Alors venez nombreuses et nombreux vous joindre à nous autour d’un bon repas!


Fusionner l’Agmar, la SACAM et l’ATMA en une seule société?

La présidente de l’ASA, la Dre Anita Meyer, relance l’idée d’une fusion des sociétés filles. Cette idée avait déjà été lancée par l’ancien président, le Dr Michel Vouilloz, mais n’avait trouvé d’écho ni auprès de la SACAM ni auprès de l’Agmar.

Aujourd’hui, la SACAM semble plus séduite par l’idée. Les arguments énoncés sont surtout d’ordre pragmatique. La représentativité au niveau international est aussi avancée. L’idée est de réunir les aspects administratifs en un seul lieu, et de préserver les trois entités-filles en écoles, chacune restant maîtresse de ses spécificités.

Pour le comité de l’Agmar, cette idée pourrait être bonne, mais avec l’objectif de nous renforcer au niveau politique, mieux défendre les intérêts des médecins à Berne et nous passer de l’Union qui n’est pas toujours représentative de nos intérêts propres – alors que les acupuncteurs représentent la moitié des membres de l’Union. Pour rappel, l’Union défend les intérêts des médecines complémentaires dans leur ensemble. De nombreux acupuncteurs manifestent leur désir de se distinguer des homéopathes et praticiens de la médecine d’inspiration anthroposophique, arguant que l’acupuncture est « evidence-based » contrairement à d’autres médecines complémentaires. Les acupuncteurs emboîteraient alors le pas aux praticiens de neuralthérapie qui ont quitté l’Union il y a quelques années.

Le débat doit donc avoir lieu. Ces questions sont présentes depuis des années, mais ne donnent jamais l’impression d’aboutir. Par ailleurs, il n’est pas tout d’avoir de bonnes idées, il faut ensuite les mettre en pratique.

Alors que ceux qui souhaitent s’exprimer le fassent, par exemple au travers du bulletin de l’ASA (écrire à brigitte.ausfeld@bluewin.ch), ou en nous écrivant à info@agmar.ch. Je me tiens également à disposition kursd@me.com

Dr David Kursner, président de l’Agmar